AccueilPhoto

Un photographe critiqué pour avoir publié une fausse image de tornade

Publié le

par Lisa Drian

© Aaron Groen

L'image serait une combinaison de trois ou quatre autres photos.

On parle de lui, mais pas qu’en bien. Aaron Groen, un photographe américain du Dakota du Sud, est vivement critiqué par ses pair·e·s et par des chasseur·se·s de tornades aguerri·e·s, pour avoir publié une photo truquée de "la meilleure tornade [qu’il ait] vue".

La publication du photographe, accompagnée de la photo, a rapidement enflammé les réseaux sociaux : 4 000 likes, plus de 900 partages et 265 commentaires. Les réactions escomptées sont au rendez-vous, de nombreux·ses internautes félicitent le photographe pour sa bravoure, sa témérité.

© Capture d’écran de la publication du photographe Aaron Groen sur Facebook/via "PetaPixel".

"Ce fut la meilleure tornade que j’ai vue sur les 6 ou 7 que j’ai pu observer jusqu’à présent. […] Cela a fait un peu de dégâts, mais personne n’a été blessé. […] J’ai presque oublié comment prendre une photo […], je ne vois pas grand-chose d’autre qui soit plus effrayant et waouh, la foudre qui accompagne ces tempêtes violentes n’est que folie constante et imminente."

Des faits faux

Des photographes chevronné·e·s ont tout de suite remarqué que la photo était "clairement" et "évidemment" truquée.

"Cette photo est devenue virale dans la communauté des chasseurs de tornades, mais est connue pour être une fausse photo. Il a utilisé la même photo de cette tornade pour plusieurs autres montages. […] Le hic, ce n’est pas que ce soit un montage, c’est qu’il défende le fait que c’est réel et qu’il dise aux gens qu’il y a même eu des dégâts.

Aucune tempête ou tornade ne s’est produite à cet endroit, à ce moment-là. Les montages sont une chose, mais les fausses informations sur les conditions météorologiques extrêmes sont totalement différentes", a écrit, en résumé, un photographe pour le site PetaPixel.

© Capture d’écran de la publication du photographe Mike Olbinski sur Facebook/via "PetaPixel".

Les commentaires d’autres photographes qui ont l’œil vont dans le même sens. Il s’agirait en réalité d’un montage comprenant "au moins trois ou quatre images". Plusieurs photographes ont donc pointé du doigt le manque de transparence d’Aaron Groen sur son travail.

Un autre photographe a mené l’enquête et a envoyé cette série de trois photos à PetaPixel, pour expliquer comment Aaron Groen utilisait cette photo de tornade dans plusieurs autres clichés. Les similitudes sur la forme de la tempête sautent aux yeux, elle varie juste de couleur :

© Aaron Groen

Contacté par PetaPixel, le photographe n’a pas encore fait de retours concernant cette photo truquée.

À voir aussi sur arts :