AccueilPhoto

Un puma leucique a bien été photographié pour la première fois en 2013

Publié le

par Tess Birkedal Hartmann

© ICMBio

Les scientifiques l’ont confirmé : c'est un puma leucique qui a été immortalisé au Brésil, grâce à des appareils photo cachés.

Si le leucisme est relativement commun chez les chats et la plupart des gros félins, cette maladie génétique qui engrange une perte partielle de la pigmentation n’avait, mystérieusement, jamais été observée chez les pumas avant la prise de photos en 2013.

Les images prises il y a sept ans par quatre appareils photo cachés dans le parc national de Serra dos Órgãos, au Brésil, ont récemment refait surface et agité l’Internet. C’est grâce à elles que l’existence du tout premier cas connu d’un puma atteint de leucisme a été confirmée, en 2018. Depuis, il n’a cependant plus jamais été ni vu ni photographié.

On ne sait pas encore vraiment pourquoi ce gène est quasiment inexistant chez les pumas : "Selon moi, c’est parce que les lointains ancêtres des pumas étaient uniformes et cela s’est maintenu à travers les espèces. Mais c’est aussi simplement une conséquence de la dimension aléatoire des mutations et du grand hasard de la génétique", a déclaré Luke Hunter, directeur exécutif de la Wildlife Conservation Society à National Geographic.

Le puma leucique en 2013. (© ICMBio)

La différence entre leucisme et albinisme

Il est aisé de confondre leucisme et albinisme. L’albinisme est une condition où l’être vivant a une absence de mélanine – l’acide aminé qui donne sa couleur à la peau, aux plumes, au pelage et aux yeux. Les vertébrés atteints d’albinisme ne sont pas seulement blancs (ou parfois de couleur jaune pâle), ils ont aussi des yeux très clairs, souvent roses ou rouges, de la couleur des vaisseaux sanguins qui ressortent.

Le leucisme, quant à lui, est une perte seulement partielle de la pigmentation. Cette perte peut rendre la peau blanche ou tachetée, ainsi que les poils ou les plumes, mais les pigments dans les yeux ne sont pas affectés par cette anomalie. Le leucisme est donc souvent confondu avec l’albinisme mais ce sont bien deux conditions distinctes. Pour les différencier, il suffit de regarder les yeux de l’animal.

Le puma leucique, immortalisé en 2013. (© ICMBio)

Le puma leucique en 2013. (© ICMBio)

Le puma leucique en 2013. (© ICMBio)

Un tigre leucique. (© Wikimédia Commons)

Un alligator leucique. (© Wikimedia Commons)

Une otarie à fourrure leucique. (© Wikimedia Commons)

À voir aussi sur arts :