AccueilPhoto

Une expo photo intime retrace les dernières années de Pablo Picasso

Publié le

par Lise Lanot

© Fonds Roberto Otero/Musée Picasso de Málaga/Succession Pablo Picasso, VEGAP, Madrid, 2020

Le photographe Roberto Otero a documenté le quotidien du peintre alors qu'il avait 80 ans.

Le photographe et journaliste argentin Roberto Otero a été témoin des dernières années de la vie de Pablo Picasso. Entre 1961 et 1970, il a suivi, appareil photo à la main, le quotidien du peintre qui vivait alors au mas de Notre-Dame-de-Vie, à Mougins, dans le sud-est de la France.

Durant cette petite décennie, Roberto Otero a capté plus de 1 500 photographies de l’artiste, dans son studio, entouré de ses œuvres, aux côtés de son épouse Jacqueline Roque ou recevant la visite de proches – tels que Joan Miró ou Rafael Alberti.

Picasso devant son château de Vauvenargues, entre 1961 et 1972. (© Fonds Roberto Otero/Musée Picasso de Málaga/Succession Pablo Picasso, VEGAP, Madrid, 2020)

Le musée Picasso de Málaga a pioché parmi cette immense archive inédite de négatifs, de diapositives, de copies sur papier et d’internégatifs, et en a sélectionné soixante images, exposées jusqu’au 30 novembre 2020 dans le cadre de l’exposition "Picasso vu par Otero". Les photographies choisies racontent les journées d’un homme âgé de plus de 80 ans, à la renommée déjà bien établie, mais qui continue de créer.

L’exposition présente, en plus des images, trois ouvrages illustrés de la main de Pablo Picasso : Dos contes, publié en 1947 ; Carmen, publié en 1949 et présentant un texte de Prosper Mérimée ; et Tauromaquia o arte de torear, publié en 1959.

Le documentaire, Young Picasso, réalisé par le Britannique Phil Grabsky, est également diffusé. Plusieurs supports abordent ainsi les multiples facettes d’un artiste qui a durablement marqué l’histoire occidentale de l’art, des jeunes années de sa carrière florissante à la fin de sa vie, auréolée de gloire.

Picasso dans son studio de Notre-Dame-de-Vie, à Mougins, entre 1964 et 1972. Dans le fond, de gauche à droite : "Femme au chien (Jacqueline avec Kaboul)", 1962 ; "The Vauvenargues Cupboard", 1959-1960 ; "Tête de femme (Jacqueline)", 1962 et "Femme assise au chapeau", 1962. (© Fonds Roberto Otero/Musée Picasso de Málaga/Succession Pablo Picasso, VEGAP, Madrid, 2020)

Picasso dans son studio de Notre-Dame-de-Vie, entouré de certaines de ses peintures, entre 1964 et 1972. (© Fonds Roberto Otero/Musée Picasso de Málaga/Succession Pablo Picasso, VEGAP, Madrid, 2020)

Picasso à côté de sa sculpture "Tête" (1934), sur laquelle il a placé un chapeau, Cannes, 1961. (© Fonds Roberto Otero/Musée Picasso de Málaga/Succession Pablo Picasso, VEGAP, Madrid, 2020)

L’exposition "Picasso vu par Otero" est visible au musée Picasso de Málaga jusqu’au 30 novembre 2020.

À voir aussi sur arts :