AccueilPhoto

Une vente photo organisée en soutien aux journalistes afghanes

Publié le

par Lise Lanot

© Santiago Lyon/AP Photo

Des tirages photo qui racontent le quotidien des Afghanes des années 1990 à nos jours.

Le 15 août 2021, les talibans s’emparaient de Kaboul et le président du pays fuyait à l’étranger. Depuis, des voix s’élèvent depuis l’Afghanistan et ailleurs pour documenter la situation dans laquelle est plongé le pays et alerter le monde quant aux dangers qui sévissent sur les libertés de la population, notamment des femmes, de la presse et d’expression – politique ou artistique.

Face au péril de ces libertés, le Network of Women in Media, India a cherché un moyen de venir en aide à ses collègues journalistes en Afghanistan "afin qu’elles puissent survivre et continuer à raconter leur histoire malgré tout".

Sur cette photo datée du 26 mai 2008, une prostituée afghane non identifiée ajuste son foulard pour couvrir son visage tandis qu’elle est photographiée dans la maison de sa mère maquerelle à Kaboul, en Afghanistan. L’Afghanistan est un des pays les plus conservateurs au monde, pourtant, il semble que son trafic sexuel soit en plein essor. (© Farzana Wahidy/AP Photo)

Pour lier défense de la liberté de la presse et besoins financiers, une vente de photos de presse est actuellement organisée sous le nom de "Journalists for Afghanistan". Les images disponibles à la vente sont tirées d’Associated Press. Prises par différents noms de la photographie à diverses époques, des années 1990 à nos jours, elles relatent le quotidien des femmes afghanes et leurs libertés bafouées par des hommes.

Tous les bénéfices de cette vente, rappelle la plateforme, permettront "d’aider les journalistes femmes en Afghanistan, qu’il s’agisse de trouver des refuges, des moyens d’évacuation, de reconstruire des petits médias, de s’installer dans de nouveaux pays ou de continuer à raconter leurs histoires avec leur propre voix". Tous les tirages sont au prix de 100 dollars (environ 85 euros).

Des Afghanes réagissent à l’arrivée d’un proche dans une nouvelle voiture à Kaboul, en Afghanistan, le mercredi 30 septembre 2009. (© Farzana Wahidy/AP Photo)

Des Afghanes assistent à un événement à l’Afghan Institute of Learning (AIL) à Kaboul, en Afghanistan, le 16 mai 2011. Le AIL, créé par Sakena Yacoobi, a commencé avec quelques écoles improvisées au Pakistan et en Afghanistan au milieu des années 1990 avant de devenir une organisation gérant des écoles, des centres d’apprentissage pour femmes, des crèches et des cliniques à travers sept des 34 provinces afghanes. Sakena Yacoobi déclare que cela lui coûte environ 1,5 million de dollars par an. (© Mustafa Quraishi/AP Photo)

© Rafiq Maqbool/AP Photo

Dans le centre de Kaboul, en Afghanistan, le 13 novembre 1996, une petite fille observe une distribution de la Croix-Rouge derrière un groupe de femmes portant la burka. Les talibans ayant pris Kaboul ont ordonné aux femmes de se couvrir entièrement et leur ont interdit d’étudier et de travailler. (© Santiago Lyon/AP Photo)

© Tomas Munita/AP Photo

La vente Journalists for Afghanistan est organisée jusqu’au 30 septembre 2021. Vous pouvez retrouver les photos sur Instagram et sur le site dédié.

À voir aussi sur arts :