AccueilPhoto

Chasseur de brume, Yannick Cordemy nous présente ses clichés mélancoliques

Publié le

par Lisa Miquet

Depuis quelques années, Yannick Cordemy immortalise le brouillard pour un projet photo intitulé Chasseur de brume

© Yannick Cordemy

Lorsqu'il a un peu de temps libre, le graphiste Yannick Cordemy s'empare de son appareil pour se livrer à l'une de ses passions : la photographie. Après quelques échanges, le jeune homme nous explique que son attrait pour la photo ne date pas d'hier :

"J'ai l'impression d'avoir commencé la photo le jour où j'ai ouvert les yeux sur terre. La photo pour moi, c'est avant tout un souvenir, une pause dans le temps. Le meilleur outil pour créer des images, c'est l’œil !"

Il a donc lancé Chasseur de brume, une série de photos en noir et blanc à travers laquelle il capture le brouillard. Un sujet qui l'obsède depuis maintenant plusieurs années :

"Quand j'ai étudié le brouillard pour apprendre à le traquer et à l'appréhender, j'ai appris que la base moléculaire de la brume était la même que celle des nuages. J'ai donc le sentiment de vivre une expérience unique quand je me promène dans le brouillard au milieu de nulle part ; c'est une sorte de voyage au cœur des nuages. Ça fait bientôt trois ans que je chasse la brume, seul ou accompagné. Je me laisse encore deux ans pour finaliser ce voyage photographique."

Les clichés de Yannick Cordemy jouent avec la symétrie, les lignes, pour un résultat particulièrement graphique. Ses images, véritables plongées dans la brume épaisse, nous entraînent dans un univers à la fois mystérieux et mélancolique. Le photographe, lui, n'arrive pas à choisir : la brume lui évoque "à la fois le paradis et l'enfer."

© Yannick Cordemy

© Yannick Cordemy

© Yannick Cordemy

© Yannick Cordemy

© Yannick Cordemy

© Yannick Cordemy

© Yannick Cordemy

© Yannick Cordemy

© Yannick Cordemy

© Yannick Cordemy

© Yannick Cordemy

À voir aussi sur arts :