AccueilStreet art

À Montréal, de gigantesques dunes de sable ondulent sous les pieds des passants

Publié le

par Lise Lanot

© NÓS

Une anamorphose phénoménale qui chamboule les sens.

Montréal est une grande amoureuse du street art. En plus de Mural, son festival dédié à la discipline, qui pare chaque été la ville de dizaines de fresques bigarrées, et de son musée de 24 étages consacré au street art, Montréal a la chance d’avoir un Musée des beaux-arts particulièrement friand d’installations urbaines. La rue bordant le côté droit du bâtiment présentait en 2018 une impressionnante anamorphose qui troublait les sens.

Dunes [é]mouvantes a été proposée il y a deux ans en écho à une exposition du musée, "D’Afrique aux Amériques – Picasso en face-à-face, d’hier à aujourd’hui". Les courbes et illusions chromatiques de l’installation ont été pensées par le studio d’architectes NÓS, comme une réponse au travail des artistes cubistes et post-impressionnistes du siècle dernier et à leur volonté de mettre au défi la façon dont nous percevons les choses, note Colossal.

© NÓS/Olivier Bousquet, Eloa Defly, Raphaël Thibodeau, Alex Lesage et Charles Laurence Proulx

Selon les angles et la luminosité, l’œuvre semblait onduler et se mouvoir sur le sol. L’illusion est amplifiée par l’intégration de sphères métalliques qui se lovent au creux des dunes et reflètent les alentours. En photo ou en physique, cette œuvre chamboulait les sens et conférait une lecture poétique du monde : le bitume devient un terrain de jeu où se cachent mille mystères. En attendant la réouverture des musées, le street art nous permet d’étancher notre soif artistique à chaque coin de rue.

© NÓS/Olivier Bousquet, Eloa Defly, Raphaël Thibodeau, Alex Lesage et Charles Laurence Proulx

© NÓS/Olivier Bousquet, Eloa Defly, Raphaël Thibodeau, Alex Lesage et Charles Laurence Proulx

© NÓS/Olivier Bousquet, Eloa Defly, Raphaël Thibodeau, Alex Lesage et Charles Laurence Proulx

© NÓS/Olivier Bousquet, Eloa Defly, Raphaël Thibodeau, Alex Lesage et Charles Laurence Proulx

© NÓS/Olivier Bousquet, Eloa Defly, Raphaël Thibodeau, Alex Lesage et Charles Laurence Proulx

© NÓS/Olivier Bousquet, Eloa Defly, Raphaël Thibodeau, Alex Lesage et Charles Laurence Proulx

© NÓS/Olivier Bousquet, Eloa Defly, Raphaël Thibodeau, Alex Lesage et Charles Laurence Proulx

À lire également –> À Séoul, une gigantesque vague sous forme d’anamorphose impressionne les passants

À voir aussi sur arts :