AccueilStreet art

Banksy a infiltré le métro londonien pour y lâcher des rats masqués

Publié le

par Lise Lanot

© Banksy

Une infestation de rats signée Banksy pour pousser les Londoniens à porter leurs masques.

Il y a quelques jours, Banksy a enfilé le costume de protection réservé aux agents d’entretien du métro londonien pour aller y créer une nouvelle œuvre. Dans un wagon, il a lâché en liberté plusieurs de ses célèbres rats en deux dimensions afin d’encourager les Britanniques à porter leur masque.

Sur les murs du métro, un rongeur se prend un masque dans la tête ; un autre éternue un jet de spray bleu sur une fenêtre ; son voisin saute grâce à un masque transformé en parachute improvisé tandis qu’un dernier distribue du gel hydroalcoolique. L’artiste a publié une vidéo sur son compte Instagram qui présente ce nouveau travail au pochoir et au spray.

On y voit également le mur d’une station, filmé depuis le métro, tagué des mots "I get lockdown" ("Je vis le confinement"). Lorsque les portes du train se referment, on voit deux rats qui entourent la suite de la phrase : "But I get up again" ("Mais je me relève").

L’œuvre survient après les déclarations du gouvernement de Boris Johnson, qui a annoncé qu’à partir du 24 juillet, le port du masque sera obligatoire dans tous les magasins – sous peine d’une amende allant jusqu’à 100 livres Sterling (environ 110 euros).

© Banksy

Les rats ont depuis disparu

L’œuvre est arrivée rapidement et est repartie tout aussi vite : mardi soir, elle avait déjà été effacée par Transport for London. L’organisme public en charge des transports en commun de la capitale anglaise a cependant déclaré apprécié "l’encouragement à porter des masques" de Banksy et affirmé que l’artiste était le bienvenu à réaliser "une nouvelle version de son message pour les usagers dans un emplacement approprié".

Il semble peu probable que Banksy accepte cette proposition, lui qui se plaît à commenter, depuis une trentaine d’années, l’actualité britannique et mondiale de façon anonyme et illégale. Pendant le confinement, il avait déjà réagi à la crise sanitaire liée au Covid-19 en enjoignant ses abonné·e·s à rester confiné·e·s et en offrant à un hôpital une fresque remerciant le personnel soignant. Ces derniers temps, il a également utilisé son art pour la lutte antiraciste. Plus l’actualité est dense, plus Banksy est prolixe semblerait-il.

© Banksy

© Banksy

© Banksy

© Banksy

© Banksy

© Banksy

© Banksy

À lire également –> L’enquête sur l’œuvre volée de Banksy au Bataclan connaît de nouveaux rebondissements

À voir aussi sur arts :