AccueilStreet art

Du nouveau dans l’affaire du Banksy volé au Bataclan

Publié le

par Donnia Ghezlane-Lala

Le vol en janvier 2019 d’une porte du Bataclan, décorée d’un dessin de Banksy en hommage aux victimes des attentats du 13-Novembre, avait suscité un vif émoi.

Du nouveau dans l’affaire du Banksy volé au Bataclan

© Samantha Zucchi/Insidefoto/Mondadori Portfolio via Getty Images

Huit hommes sont renvoyés en procès pour avoir volé et acheminé en Italie l’œuvre de Banksy qui figurait sur la porte du Bataclan. Au terme de ses investigations, une ordonnance de renvoi des huit suspects devant le tribunal correctionnel a été signée par une juge d’instruction, a indiqué à l’AFP une source judiciaire, confirmant une information du journal Le Parisien.

Trois sont renvoyés pour vol aggravé et cinq pour recel de vol aggravé. Tous sont désormais libres dans ce dossier : cinq ont été placés sous contrôle judiciaire dans l’attente du procès, dont la date n’est pas encore fixée.

Dans la nuit du 25 au 26 janvier 2019, à 4 heures, trois hommes masqués ont découpé en quelques minutes la porte arrière de la salle de concert à l’aide de disqueuses électriques reliées à un groupe électrogène. Ils ont ensuite pris la fuite dans une fourgonnette aux plaques d’immatriculation dissimulées.

Sur cette porte métallique, Banksy avait peint, en 2018, La jeune fille triste, en hommage aux 90 personnes tuées dans l’attaque du 13 novembre 2015. La police judiciaire parisienne a été mise sur la piste du commando grâce à un renseignement des gendarmes de l’Isère en novembre 2019. Ils ont interpellé trois hommes d’une trentaine d’années soupçonnés d’avoir cambriolé un magasin de bricolage, quelques jours avant le vol de la porte de Banksy.

Leurs téléphones révèlent qu’ils étaient ensemble à Paris la nuit du vol de la porte, et parmi les objets dérobés figurent disqueuses thermiques et groupes électrogènes. Après plusieurs mois d’investigation, les enquêteur·rice·s sont parvenu·e·s à retracer le parcours de l’œuvre de Banksy. D’abord acheminée en Isère, la porte a été conduite le lendemain dans le Var, puis transférée dans un hôtel à Tortoreto, dans les Abruzzes italiennes.

C’est dans une ferme de Sant’Omero, à une quinzaine de kilomètres de là, qu’elle a finalement été découverte, lors d’une opération des forces de l’ordre françaises et italiennes le 10 juin 2020. Quelques jours plus tard, des suspects ont été interpellés en Isère, Haute-Savoie, Var, Rhône et Puy-de-Dôme. L’un d’eux a pris la fuite et a été interpellé en mars 2021. Remise à la France par les autorités italiennes, la porte du Bataclan a été rendue au propriétaire de la salle en mars 2021.

Le vol a été "minutieusement préparé", décrit la juge d’instruction dans son ordonnance de renvoi, consultée par l’AFP. La magistrate a néanmoins abandonné la qualification de "bande organisée" et requalifié les faits en "vol et recel de vol aggravé". Reste à déterminer qui a eu l’idée de ce vol.

Konbini arts avec AFP

À voir aussi sur arts :