AccueilStreet art

L'immense dessin d'un félin vieux de 2 000 ans découvert sur le flanc d'une colline

Publié le

par Clothilde Bru

Ce "chat" pourrait être la gravure la plus ancienne jamais découverte sur ce site péruvien.

La province de Nazca, dans le sud du Pérou, est bien connue des archéologues. Depuis 1994, les trésors dont elle regorge sont même inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. Le désert de Nazca est en effet recouvert de géoglyphes – de grands dessins tracés à même le sol – baptisés lignes de Nazca. Découverts en 1927, certains de ces géoglyphes sont vieux de 2 000 ans.

Ce sont, pour la plupart, des animaux stylisés (singe, colibri, pélican) représentant des dieux du panthéon religieux des Nazca, la civilisation qui a précédé les Incas, rappelait Konbini techno lors de la découverte massive de 143 géoglyphes en novembre dernier. En raison de leur taille et du mystère qui les entoure, ces lignes de Nazca sont étudiées partout dans le monde.

Un nouveau géoglyphe vient d’être découvert, a annoncé le ministère de la Culture péruvien jeudi 15 octobre, dans un communiqué de presse, à la faveur de travaux de rénovation en cours sur un des points de vue naturels du site archéologique interdit au public.

"Sur le point de disparaître"

"Le tracé était à peine visible et était sur le point de disparaître en raison de son emplacement sur une pente assez raide et de l’érosion naturelle", précise le communiqué, qui assure que toutes les opérations de conservation et de préservation ont été effectuées avant que le ministère ne rende cette découverte publique.

Représenté avec le corps de profil et la tête de face, le félin mesure quelque 37 mètres de long. D’après ses traits stylistiques, les archéologues estiment qu’il date de -100 à -200 ans avant Jésus-Christ, ce qui ferait de cette gravure l’une des plus anciennes jamais trouvées à Nazca. "Cette découverte est une preuve supplémentaire de l’héritage culturel riche et varié dont recèle la région, qui fait aussi partie de la zone inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco", a conclu le communiqué de presse du ministère de la Culture. À noter que le plus grand géoglyphe jamais découvert est l’homme de Marree, en Australie. Il est long de 4,2 kilomètres et sa circonférence atteint 15,3 kilomètres.

À voir aussi sur arts :