AccueilStreet art

L’artiste Vhils dévoile un portrait géant en explosant un bâtiment

Publié le

par Paul Gombert

© Vhils

Éphémère, vous dites ?

Loin d’en être à son coup d’essai, Alexandre Farto, aka Vhils, a de nouveau fait parler de lui avec sa dernière œuvre détonante : The End of the Industrial Era. Cette fois-ci, l’artiste a fait apparaître le visage d’un homme sur un bâtiment délabré de la vaste friche industrielle de Barreiro, au Portugal, dont il est originaire. La particularité de ce portrait réside dans sa mise en scène impressionnante, basée sur l’utilisation d’explosifs.

Vhils a partagé sur son compte Instagram plusieurs vidéos, qui permettent de découvrir l’œuvre et sa destruction sous différents angles. Le résultat est marquant, surtout lorsqu’on réalise qu’à vitesse réelle, l’apparition du visage puis l’effondrement total de la façade de la structure se passent en deux secondes.

Immortalisés grâce à des capteurs permettant d’enregistrer à 2 000 images par seconde, ces ralentis sont donc les bienvenus, notamment pour analyser précisément chaque détonation et l’écroulement qui en découle. Dans une publication Instagram, Vhils a expliqué brièvement la genèse et la symbolique derrière son travail :

"Ce portrait est basé sur des images d’archives des ouvriers de l’usine qui se trouvait autrefois ici et qui, à son apogée, employait plus de 8 000 personnes. Il leur rend hommage à tous, mais témoigne également d’un aspect éphémère, y compris des infrastructures industrielles les plus énormes et les plus complexes créées pour produire ce que les sociétés pensent être le meilleur pour nous."

Depuis plus de quinze ans, Vhils prend un malin plaisir à révolutionner le street art, en misant plutôt sur la démolition murale pour donner vie à ses œuvres que sur un simple travail pictural.

À voir aussi sur arts :