AccueilStreet art

Pourquoi cette énième exposition sur Banksy met-elle en colère ses visiteurs ?

Publié le

par Lise Lanot

© Banksy

L’équipe de l’expo a proposé à une partie du public d’être remboursée.

"The Art of Banksy: Without Limits" voyage dans le monde depuis 2016. À travers onze pays, l’exposition aurait déjà rassemblé plus d’un million de personnes mais est loin de faire l’unanimité, notamment depuis son arrivée à Séoul. 25 000 billets avaient été écoulés avant même l’ouverture des lieux, en précommande.

Peu après l’ouverture, cependant, des critiques négatives ont commencé à affluer, rapporte le Korea Herald. Le média cite notamment un visiteur qui regrette le fait qu’il ne soit pas précisé que "la plupart des œuvres présentées sont des répliques". Et, en effet, parmi les 150 travaux exposés, seuls 27 sont des originaux.

Vue de l’exposition "The Art of Banksy: Without Limits". (© LMPE Company)

Les frustrations sont telles que la LMPE Company, qui organise l’événement en Corée du Sud, a proposé à celles et ceux qui souhaitaient finalement annuler leur venue de les rembourser. L’équipe a également estimé qu’une mise au point était nécessaire :

"Il y a eu quelques malentendus. On prépare des prospectus qui précisent quelles œuvres sont originales. Banksy est un artiste qui a toujours traité avec ferveur de problématiques sociales. L’exposition vise à partager les messages de l’artiste et à aider le public à se rendre compte qu’on peut transmettre des influences positives au monde chacun à sa façon", a déclaré Park Bong-su, responsable chez la LMPE Company.

Vue de l’exposition "The Art of Banksy: Without Limits". (© LMPE Company)

Les expos sur Banksy : un marché lucratif

Cette justification constitue un grand classique lors des événements consacrés au travail de Banksy, lui qui refuse expositions et ventes. L’onglet "Expos" de son site le précise bien : "Le public doit être averti du fait qu’il y a eu une recrudescence d’expos Banksy – aucune n’étant autorisée. Elles ont été entièrement organisées sans que l’artiste ne soit au courant ni n’y participe. Traitez-les donc en conséquence."

Ces événements continuent pourtant de proliférer, la popularité de l’artiste assurant leur succès. Lors de notre visite à l’exposition parisienne "The World of Banksy" (qui présente en grande partie des pochoirs reproduits par des graphistes anonymes d’après des œuvres de l’artiste), nous avions interrogé le gérant des lieux quant à l’opposition du street artiste à voir ses œuvres exposées à l’intérieur des murs de musées. Ce dernier nous avait répondu : "On ne met pas les œuvres dans des murs, on les met sur les murs, sur des vrais murs."

Vue de l’exposition "The Art of Banksy: Without Limits" à Vienne.

Si ces nuances ne convainquent pas Banksy, elles semblent aussi de moins en moins atteindre son public, qui se lasse de ce genre de reproductions. Pour voir des œuvres originales du Britannique anonyme, vous pouvez toujours vous rendre sur son compte Instagram, meilleure vitrine de son travail, géré par ses soins.

À voir aussi sur arts :