AccueilStreet art

Un peintre attentionné transforme de vieux bouts de chewing-gum en œuvres d’art

Publié le

par Lise Lanot

© Ben Wilson

Des œuvres mâchouillées remplies de significations affectives.

Certains pavés de Grande-Bretagne cachent bien des surprises depuis 2004, et ce grâce à l’initiative d’un certain Ben Wilson, peintre adepte de l’art miniature également connu sous le nom de "Chewing-gum Man". Depuis près de vingt ans, l’artiste décore, en couleurs, des milliers de morceaux de chewing-gums jetés dans les rues, comme une forme de "land art urbain", précise-t-il sur son site.

Ces morceaux de bonbons colorés et mâchouillés comportent plus de profondeur qu’il n’y paraît. D’une part, concernant la technique nécessaire puisque l’artiste passe plusieurs heures sur chaque œuvre pour s’assurer de les pérenniser. Ben Wilson utilise d’abord un chalumeau pour aplatir la gomme puis il applique, à l’aide de brosses miniatures, trois couches de peinture acrylique qu’il sèche avec un briquet et laque avec un vernis spécial, détaille le Guardian.

© Ben Wilson

D’autre part, si ces minuscules œuvres font parler d’elles (notamment à Londres, où elles se trouvent en majorité), c’est pour les histoires qu’elles racontent. Chaque peinture est unique et la plupart sont dédiées à des individus ou des lieux en particulier.

"Des passants et passantes lui demandent de célébrer une amitié, de commémorer un amour perdu ou juste d’indiquer 'J’habite ici'", raconte le journaliste Tim Adams, dont les filles ont longtemps eu leur portrait peint sur un chewing-gum londonien, jusqu’à ce que ce dernier disparaisse, victime des aléas des années. 

Ben Wilson prend grand soin de ses images, qui forment une carte affective de la population d’une ville. Il n’hésite pas à en retoucher certains, lorsque le temps les abîme, s’émouvant de la transformation d’un produit usagé, "qui n’a aucune valeur nutritive, n’est pas biodégradable et est difficile à nettoyer" en "quelque chose de significatif". 

© Ben Wilson

© Ben Wilson

© Ben Wilson

© Ben Wilson

Vous pouvez retrouver le travail de Ben Wilson sur son site

À voir aussi sur arts :